Challenge #36 : Lire le géorgien

Une méthode pour apprendre n'importe quel alphabet

გამარჯობა,

Ici Ulysse, en direct de Batoumi (Géorgie).

Le hasard de la vie m’a fait apprendre à lire l’alphabet latin, grec et cyrillique.

Lorsque j’étais au Mexique, je m’étais même attaqué au déchiffrage des hiéroglyphes mayas.

Aujourd’hui, je vais vous partager la méthode que j’ai utilisée pour rapidement assimiler un nouvel alphabet : le géorgien. 👇


Apprendre à lire le géorgien

Pour démarrer, il y a 3 règles à garder en tête avec cet alphabet :

  1. Chaque lettre est prononcée, sans exception.

  2. Chaque lettre est toujours prononcée de la même manière.

  3. Il n’existe pas de différenciation majuscule/minuscule.

C’est tellement rare d’avoir des règles qui simplifient les choses, alors profitons-en ! Pensez au Français.

La phrase que vous êtes en train de lire ne respecte aucune de ces trois règles…

Petit bonus : il n’y a pas d’accent.

L’alphabet

Pour apprendre à le lire, j’ai commencé par les 11 leçons de ce site web.

L’efficacité de l’approche proposée est dans la mise en pratique immédiate. Apprendre efficacement, c’est être actif.

Écouter passivement un cours magistral est la pire manière d’apprendre.

Pour la prononciation, j’ai écouté cette vidéo, en reproduisant de mon côté les sons.

Se rappeler VS Réviser

Se rappeler est bien plus efficace que réviser pour créer des connexions neuronales. Encore une fois, c’est la différence entre être actif et passif.

Quand j’étais en prépa, je ne comprenais pas pourquoi le premier de la classe faisait cet exercice en plus de la montagne de devoirs à faire. Chaque soir, en rentrant, il prenait une feuille blanche, et notait tout ce dont il se rappelait des cours de la journée.

Aujourd’hui, je comprends mieux. Faire cet effort viendra immédiatement créer des routes pour mieux accéder à l’information dans le futur. La révision viendra dans un second temps pour se rafraîchir la mémoire lorsque l’on ne se rappelle pas. C’est un fait un gain de temps considérable !

Lorsque j’ai mémorisé 1000 décimales de Pi en 3 jours, je faisais cet exercice plusieurs fois par jour mentalement.

Peu importe ce que vous êtes en train d’apprendre, exercez votre mémoire le matin et le soir avant de vous coucher. C’est très efficace !

Flashcards

Lors du Challenge #19 : Mémoriser les capitales de tous les pays, nous évoquions déjà le principe des flashcards.

Pour rappel, il s’agit de mettre une information sur le recto d’une carte et une autre sur le verso.

Cela vous donnera un support pour travailler. Pour l’alphabet géorgien, je me suis créé un deck sur Quizlet.

J’aime beaucoup ce site, car il permet de travailler de différentes manières à partir d’un deck, tout en se focalisant sur les erreurs.

Pratiquer

Enfin, pour gagner en fluidité, il faut pratiquer. Le plus efficace est de transformer chaque apprentissage en un jeu.

Par exemple, je me suis amusé à me balader dans les rues de Batoumi en essayant de lire tout ce que je pouvais sur les panneaux.

Aussi, j’ai téléchargé le clavier géorgien sur mon téléphone, puis j’ai demandé à mes abonnés sur Instagram de m’envoyer leur prénom.

Je peux vous assurer qu’écrire une centaine de prénoms en géorgien, ça forme !

Pour le fun, en voilà 10 (juste pour que quelques personnes aient un bug en lisant leur prénom) :

  • Alexis =ალექსის

  • Chloé = ქლოე

  • Fanny = ფანნი

  • Lucie = ლუსი

  • Mathilde = მატილდე

  • Nathan = ნათან

  • Théo = თეო

  • Stéphanie = სტეფანი

  • Victor = ვიქთორ

  • Xavier = ხავიერ


La campagne géorgienne

En réalité, je n’écris pas cette édition en direct de Batoumi, mais plutôt depuis la campagne aux alentours.

Non loin de la maison se trouve un bourg. L’atmosphère y est bien différente par rapport à la ville. Ici, le troc a encore sa place.

Pour se rendre compte de la vie des locaux, je vous propose un film (sur Netflix) d’une vingtaine de minutes : The Trader (Sovdagari - écrit სოვდაგარი).

Voici le trailer :

Ce court-métrage dresse le portrait d'un commerçant. Cet homme vend des biens d'occasion à travers la Géorgie rurale, accompagné de son minibus. Dans ces régions, les choses se monnayent plutôt avec des pommes de terre.

Pour reprendre un commentaire que j’ai lu sur YouTube :

Si ce film ne vous rend pas reconnaissant pour ce que vous avez (peu importe à quel point vous pensez que c'est peu), alors rien ne le fera.

À un moment, une vieille dame apparaît devant le camion pour supplier le marchand de lui donner, ou plutôt de lui vendre, pour un lari symbolique (soit 0,27€), une râpe.

La scène est déchirante.

- Un lari c'est une belle offre. Ou faites-m'en cadeau.
- Non, je ne peux pas.
- C'est quoi, votre problème ? Je suis vieille, seule, je n'ai personne. Prenez ce lari et donnez-la-moi. Je n'ai personne. J'ai besoin de cette râpe.


Je suis content d’être venu dans ce pays. Là où je suis, tout est plus compliqué.

Pour se faire livrer de la nourriture, nous avons négocié avec le propriétaire d’un “restaurant” du bourg.

Chaque jour, il nous envoie une petite vidéo des plats préparés sur Whatsapp. Nous choisissons, et un taxi nous les apporte.

Lorsque nous voulons aller en ville, nous demandons au voisin de nous amener dans son minivan (sans ceinture #SkinInTheGame).

Vivre ici permet de se rendre compte des commodités auxquelles nous avons accès en France. Pourtant, dans notre maison de campagne, nous vivons encore dans un sacré luxe comparé à ce que l’on peut voir dans le documentaire.


Dans la prochaine édition, je vous raconterai pourquoi je suis venu ici, accompagné d’autres créateurs de contenu.

À très vite, pour un nouveau challenge,

Ulysse


Le saviez-vous ?

J’ai lancé un atelier d’introspection en 40 jours pour apprendre à se connaître.

En le parcourant, vous apprendrez à évaluer votre situation, à faire de meilleurs choix, et à reconnecter avec vos rêves.

Chaque jour, vous découvrirez des ressources à explorer, des citations à méditer, et surtout, des questions à vous poser.

Découvrir l'atelier d'introspection


Quelqu'un vous a envoyé cet article ? Cette personne vous estime ! Abonnez-vous pour recevoir les prochaines éditions.