Challenge #24 : Comprendre les cryptomonnaies

Et faire ses premiers investissements 💰

Hello,

Ici Ulysse en direct de Cape Town ! 🇿🇩

3 objectifs pour ce challenge :

  1. Comprendre le principe d’une cryptomonnaie et à quoi ça sert.

  2. Savoir expliquer simplement ce qu’est la blockchain.

  3. Investir ses premiers 1000 €.

En bonus, je vous partagerai :

  • mon mindset investisseur en lien avec le minimalisme,

  • les outils que j’utilise,

  • et la rĂ©partition de mon portefeuille (en incluant les cryptomonnaies).

Voyons tout d’abord comment je m’y suis pris en vidĂ©o. Vous y trouverez aussi l’un des plus beaux plans depuis le dĂ©but de mes voyages : un timelaps d’une cascade de nuage sur la Table Mountain, l’une des 7 nouvelles merveilles de la nature.

N’oubliez pas de vous abonner Ă  la chaĂźne YouTube pour revoir tous les challenges en vidĂ©o.

J’en profite pour passer un grand merci à Yoann Lopez pour son intervention. 🙏

Si vous souhaitez développer vos finances personnelles, je vous recommande sa newsletter Snowball qui est truffée de bons plans.

En parlant de newsletter, j’ai structurĂ© celle-ci diffĂ©remment des prĂ©cĂ©dentes afin qu’elle soit la plus claire et accessible possible.


Cryptomonnaie

Avant de se plonger dans l’univers des cryptomonnaies, il est important de comprendre ce qu’est une monnaie (et à quoi ça sert).

Qu’est-ce qu’une monnaie ?

L’auteur de Sapiens, Yuval Noah Harari, dĂ©crit la monnaie comme Ă©tant tout ce que les gens sont prĂȘts Ă  utiliser pour reprĂ©senter systĂ©matiquement la valeur d'autres choses dans le but d'Ă©changer des biens ou des services.

Avant la monnaie, les Hommes faisaient du troc. L’éleveur Ă©changeait une bĂȘte contre des outils fabriquĂ©s par le ferronnier.

Ce systĂšme comporte deux problĂšmes majeurs :

  1. L’offre et la demande ne coĂŻncident pas toujours : une personne n’est pas intĂ©ressĂ©e par les objets proposĂ©s en Ă©change de sa propre production.

  2. La mise en Ɠuvre est complexe, car difficilement divisible : comment scinder un bƓuf pour des Ă©changes ?

La monnaie résout ces deux problÚmes :

  1. À chaque bien ou service Ă  Ă©changer, on fait correspondre une certaine quantitĂ© de monnaie.

  2. La monnaie peut ĂȘtre scindĂ©e en fractions (comme aujourd’hui les euros sont divisĂ©s en cents).

Une monnaie doit ĂȘtre transfĂ©rable, et divisible.

Les premiĂšres monnaies, aussi appelĂ©es proto-monnaies, pouvaient ainsi prendre la forme de coquillage, ou de sel. Le mot salaire vient d’ailleurs du sel qui servait Ă  payer les lĂ©gionnaires romains.

En parallĂšle, d'autres pratiques se dĂ©veloppent comme les unitĂ©s de compte qui existent depuis plus de 2 500 ans.

En Mésopotamie, les premiÚres écritures cunéiformes, sur des tablettes d'argile, révÚlent des écritures comptables. Un systÚme de gestion administrative des dettes et des créances se développe en se fondant sur la comparaison de la valeur des produits échangés avec des "valeurs-étalons" connues de tous (quantité donnée de céréales, d'or, ou d'argent).

Égyptiens, Chinois et Azteques dĂ©velopperont des formes similaires d’unitĂ©s de compte.

Aujourd’hui, les monnaies Ă©mises soutenues par des gouvernements (€, $, „, 
) sont appelĂ©es monnaies Fiat ou monnaies fiduciaires (du latin fiducia qui signifie “confiance”).

La monnaie est une croyance. Sa valeur ne rĂ©side qu’en la confiance qu’ont les gens envers elle.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

À la diffĂ©rence d’une monnaie fiat, une cryptomonnaie est entiĂšrement virtuelle, au sens oĂč elle ne s’appuie sur aucun support physique comme les billets ou les piĂšces.

Selon Wikipedia :

Une cryptomonnaie, dite aussi cryptoactif, cryptodevise, monnaie cryptographique ou encore cybermonnaie, est une monnaie émise de pair à pair, sans nécessité de banque centrale, utilisable au moyen d'un réseau informatique décentralisé.

Dans cette dĂ©finition, 3 mots-clĂ©s mĂ©ritent plus d’explications :

  1. Cryptographie

  2. Pair Ă  pair

  3. DĂ©centralisation

Le mot cryptographie vient des mots en grec ancien kruptos (Îșρυπτός) “cachĂ©â€ et graphein (ÎłÏÎŹÏ†Î”ÎčÎœ) â€œĂ©crire”. Cette discipline s’attache donc Ă  protĂ©ger des messages (assurant confidentialitĂ©, authenticitĂ© et intĂ©gritĂ©).

Le pair Ă  pair est un modĂšle d'Ă©change en rĂ©seau oĂč chaque entitĂ© est Ă  la fois client et serveur. Avec mon ordinateur, je peux envoyer des informations Ă  n’importe quel autre membre du rĂ©seau, ainsi qu’en recevoir.

La consĂ©quence d’un systĂšme pair Ă  pair qui ne repose pas sur une unitĂ© centrale pour rĂ©partir les informations, c’est la dĂ©centralisation.

Une cryptomonnaie est construite sur cet idĂ©al, afin de permettre aux utilisateurs d’échanger directement sans passer par la banque.

Cet affranchissement des intermĂ©diaires dans le monde financier est appelĂ© DeFI, pour “decentralized finance”. Le terme est bien trouvĂ© puisqu’il vient “dĂ©fier” les institutions traditionnelles.

Pour les trĂšs curieux, les types d’applications DeFI sont rĂ©sumĂ©s dans cet article.

Quel est l’intĂ©rĂȘt des cryptomonnaies ?

L'idée de la cryptomonnaie est que vous détenez (en partie) votre propre banque.

Les cryptomonnaies sont plus simples à diviser, transporter, stocker et sécuriser que pratiquement toutes les autres formes de monnaie.

En rĂ©duisant le nombre d’intermĂ©diaires (plus de banque, ni de Visa/Mastercard, etc
), vous rĂ©duisez les frais (souvent cachĂ©s).

Les cryptomonnaies n’ont pas de frontiĂšres et peuvent ĂȘtre Ă©changĂ©es rapidement entre des utilisateurs de part et d’autre de la planĂšte.

De plus, elles ne sont pas saisissables par le gouvernement. Cet affranchissement d’un systĂšme centralisĂ© permet Ă©galement d’avoir le contrĂŽle sur son argent.

En cas d’hyperinflation (comme au Venezuela), vous avez une alternative pour votre argent sans dĂ©pendre de ce que le pays dĂ©cidera pour vous.

Enfin, il est à noter que toutes les cryptomonnaies n’ont pas la vocation de devenir des monnaies en tant que telles.

Chaque cryptomonnaie est la reprĂ©sentante d’une technologie s’appuyant sur la blockchain. Il n’y a donc pas une seule blockchain, mais plusieurs.


Blockchain

Les monnaies n’ont aucune valeur intrinsĂšque. Leur valeur est le rĂ©sultat de la confiance des utilisateurs. Celle-ci est placĂ©e dans l’État et les Banques centrales pour une monnaie fiat, et dans le systĂšme de la blockchain et le consensus de validation pour une cryptomonnaie.

Il y a différents niveaux de compréhension de la blockchain. Explorons les 5 premiers.

Niveau 1

La blockchain sert à créer de la confiance entre deux personnes qui ne se connaissent pas, sans besoin qu'un intermédiaire ne garantisse la bonne foi des deux. On peut dire au revoir au notaire ou au banquier.

Lorsqu’on loue un appartement sur Airbnb, la plateforme joue le rĂŽle de l’intermĂ©diaire, du tiers de confiance. Elle s'assure qu'il n'y a pas d'arnaque, contrĂŽle la bonne rĂ©putation du loueur, rĂ©cupĂšre l'argent, paye une assurance, etc


Et si on passait plutĂŽt par la blockchain ? On s’adresserait alors directement au loueur, sans intermĂ©diaire, de pair Ă  pair, et la seule chose qui vous protĂ©gera mutuellement d'une arnaque, c'est la blockchain.

Niveau 2

Lorsqu’une transaction se produit, elle est inscrite sur une page Ă  l’encre indĂ©lĂ©bile. Lorsqu’une page est remplie, on obtient un bloc d’informations, qui est ajoutĂ© Ă  un livre.

Ce livre, consultable par tous (mais non modifiable), est donc constituĂ© d’une chaĂźne chronologique de blocs : une blockchain.

Niveau 3

Prenons l’exemple de la blockchain du bitcoin. Elle rĂ©pertorie toutes les transactions entre les utilisateurs. Une maniĂšre simplifiĂ©e de la reprĂ©senter serait :

  • Bob a envoyĂ© 3 bitcoins Ă  Paul - signĂ© Bob

  • Paul a envoyĂ© 2 bitcoins Ă  Alice - signĂ© Paul

  • Alice a envoyĂ© 1 bitcoin Ă  Bob - signĂ© Alice

Imaginons que Pierre, qui n’est pas trĂšs honnĂȘte, veuille tricher. Il tente d’inscrire dans le registre :

  • Jacques a envoyĂ© 3 bitcoins Ă  Pierre

Pour que cette transaction soit définitivement inscrite dans le registre, il faut que Jacques la valide par sa signature (en fait une clé cryptée). Jacques ne signera jamais cette fausse transaction, qui sera alors rejetée.

Niveau 4

Ce registre est détenu par tous les membres du réseau qui travaillent ensemble pour valider les nouveaux blocs.

Pour valider et sécuriser un bloc, ces derniers doivent résoudre de complexes problÚmes cryptographiques.

Ces problĂšmes, qui demandent une force importante de calcul, sont rĂ©solus par de puissants ordinateurs qui sont en compĂ©tition. On les appelle les “mineurs”.

Le premier Ă  valider un bloc se voit rĂ©compenser en recevant des bitcoins. C’est ainsi que de nouveaux bitcoins sont mis sur le marchĂ©, et que leur Ă©mission est contrĂŽlĂ©e.

Lorsqu’un bloc est ajoutĂ© Ă  la chaĂźne, les registres de tous les utilisateurs se mettent Ă  jour.

Niveau 5+

Pour bien comprendre comment fonctionne la blockchain, comment chaque bloc est ajouté, pourquoi ce systÚme est décentralisé, et comment il est sécurisé, Cookie Connecté a réalisé une vidéo ultra-pédagogique.

Comme je ne ferai pas mieux, je vous invite Ă  la regarder pour bien saisir ce qui se passe dans les backstages de la blockchain.

Vous comprendrez ainsi ce qu’est un “hash”, ainsi qu’un “smart contract”.

À noter qu’il serait possible d’aller jusqu’au lvl 100. Ce n’est pas l’objectif de cette newsletter.

Pour aller plus loin, je vous recommande la lecture de cet article afin de bien comprendre le principe du minage, ainsi que la différence entre Proof-of-Work et Proof-of-Stake.

Dans la derniĂšre partie de la newsletter, vous trouverez Ă©galement plus de ressources.


Investissement

Comment acheter des cryptomonnaies ?

Différentes plateformes permettent de convertir des euros en cryptomonnaies.

Personnellement, j’ai rĂ©alisĂ© mes premiers achats avec Coinbase. L’interface est trĂšs simple, ce qui est idĂ©al pour dĂ©buter.

En passant par ce lien, vous recevrez 10 $ en bitcoin en achetant pour 100 $ de cryptomonnaies sur le site (et moi aussi 🙌).

Les frais de transaction pour l’achat via une carte bancaire sont assez Ă©levĂ©s. Il est possible de les rĂ©duire en passant par Coinbase Pro (pas besoin de crĂ©er un nouveau compte). Si vous devenez sĂ©rieux sur vos investissements, je vous invite ensuite Ă  passer sur la version pro.

De plus, Coinbase propose de gagner des cryptomonnaies en suivant les cours expliquant les technologies pour lesquelles elles ont été créées.

Une fois votre compte ouvert, vous aurez un accĂšs spĂ©cial pour gagner jusqu’à 50 $ de COMP (pour Compound) en passant par ce lien. Ce protocole permet d’emprunter ou de gagner des intĂ©rĂȘts avec vos cryptomonnaies.

Vous aurez Ă©galement un accĂšs spĂ©cial pour gagner jusqu’à 40 $ de XLM (pour Stellar) en passant par ce lien. Ce protocole relie les banques, systĂšmes de paiement et particuliers en convertissant trĂšs rapidement et quasiment sans frais n’importe quelle devise en passant par le XLM.

Vous bĂ©nĂ©ficierez d’un dernier un accĂšs spĂ©cial pour gagner jusqu’à 43 $ de BAND en passant par ce lien. Ce protocole fournit des donnĂ©es rĂ©elles aux blockchains telles que l'Ethereum.

Ma stratégie minimaliste

En tant que minimaliste, j’essaie de rĂ©duire au maximum mes charges mentales. De fait, j’ai construit une stratĂ©gie simple et long terme sans avoir la pression de monitorer tous les jours mes investissements.

Étant digital nomad et sans revenu fixe, j’ai d’abord constituĂ© un matelas Ă©quivalent Ă  1 an de cash pour soutenir mon lifestyle.

Ces 12 mois de sécurité sont répartis en 3 mois sur un compte courant, et 9 mois sur un PEL.

Comme j’ai ouvert mon PEL il y a plus de 8 ans, je peux sortir rapidement l’argent en cas de besoin. En attendant, il continue de me rapporter 2,7 % par an.

Je garde toujours accessible cet argent, en l’indexant sur la moyenne de mes dĂ©penses sur les 6 derniers mois. Si je tape dans mes rĂ©serves, je les remplis avant d’investir. Si j’ai du surplus, je l’investis directement.

Mes investissements, chaque mois, se découpent en :

  • 70 % d’actions et obligations

  • 30 % de cryptomonnaies

Comme je n’ai pas envie de gĂ©rer mes investissements au jour le jour, j’utilise Yomoni qui me construit et ajuste automatiquement un portefeuille diversifiĂ©.

Avec un profil de risque Ă  8/10, on y retrouve ~75 % d’actions et ~25 % d’obligations. VoilĂ  la rĂ©partition et les performances (net de frais de gestion) depuis que j’ai ouvert mon compte en fĂ©vrier 2020 :

Si vous souhaitez utiliser Yomoni, vous recevrez en utilisant le code ULYSSE02 :

  • 50 € si le montant minimum investi est 5 000 € (et moi 50 €)

  • 150 € si le montant minimum investi est 10 000 € (et moi 100 €)

  • 200 € si le montant minimum investi est 20 000 € (et moi 150 €)

  • 250 € si le montant minimum investi est 30 000 € (et moi 150 €)

  • 300 € si le montant minimum investi est 40 000 €(et moi 150 €)

  • 350 € si le montant minimum investi est 50 000 € (et moi 150 €)

AprĂšs l’investissement initial, j’ai mis en place la stratĂ©gie de Dollar-Cost Averaging (DCA) dont parle Yoann Lopez Ă  la fin de la vidĂ©o.

On voit bien l’impact du covid et la chute nette en mars/avril. J’ai pourtant conservĂ© mes positions et continuĂ© d’investir un montant fixe chaque mois. En lissant les risques, j’ai ainsi pu remonter la barre Ă  +11,5 % aujourd’hui.

Yomoni s’occupe de rĂ©Ă©quilibrer mon portefeuille rĂ©guliĂšrement : c’est le fameux rebalancing dont parle Ă©galement Yoann.

Pour les cryptomonnaies, j’ai choisi d’investir :

  • 55 % sur du Bitcoin

  • 35 % sur de l’Ethereum

  • 10 % sur de l’Algorand

Les raisons :

  • Le Bitcoin est la cryptomonnaie qui a (selon moi) le plus de chance de devenir une rĂ©fĂ©rence monĂ©taire internationale.

  • L’Ethereum a Ă©tĂ© conçue pour construire des applications sur sa blockchain. Au plus les gens s’intĂ©resseront aux cryptomonnaies, au plus l’Ethereum sera utilisĂ© pour construire des services.

  • L’Algorand est plus rĂ©cente et embarque une team solide ainsi qu’une technologie basĂ©e sur le concept de Pure Proof-of-Stake. En dĂ©tenant des Algorand, vous touchez automatiquement des intĂ©rĂȘts (Ă©valuĂ©s Ă  ~6 % par an). C’est ce que l’on appelle le stacking.

Sur Coinbase, vous pouvez facilement mettre en place le DCA en programmant des achats tous les mois / 15 jours / semaine / jour. Vous pourrez ainsi lisser la grande volatilité des cryptomonnaies.

Coinbase ne propose pas de rebalancing automatique. Pour mettre en place l’automatisation des achats / ventes, vous pouvez coupler Coinbase Pro (ou son alternative Binance) à Shrimpy.

⚠ Ma stratĂ©gie n’est en aucun cas Ă  rĂ©pliquer les yeux fermĂ©s. Rien ne garantit qu’elle sera gagnante sur le long terme. Nous Ă©voluons tous avec des contraintes diffĂ©rentes. Il est important de comprendre ses investissements et d’ĂȘtre conscient des risques afin de crĂ©er sa propre stratĂ©gie.


Pour aller plus loin

Nick Szabo est l’un des prĂ©curseurs des cryptomonnaies. Pendant plus de 2 h 30, il Ă©change avec Tim Ferriss et Naval Ravikant sur les sujets suivants (liste non-exhaustive) :

  • What is Bitcoin, what are cryptocurrencies, and what problem do they solve?

  • What is “social scalability?”

  • What is Ethereum and what makes it unique? Strengths and weaknesses?

  • How will smart contracts actually get adopted or go mainstream?

  • What are ICOs (Initial Coin Offerings)?

  • Blockchain governance - is there any existential risk?

  • “Wet” versus “dry” code

  • Pascal’s scams

  • Quantum thought

👉 Écouter le podcast

Il va falloir vous accrocher pour suivre la conversation. Si vous rĂ©ussissez, vous apprendrez une montagne de nouvelles choses sur le monde connectĂ© d’aujourd’hui.


Deux facts avant de terminer :

  1. La premiÚre cryptomonnaie était le Bitcoin. L'idée fut présentée pour la premiÚre fois en novembre 2008 par une personne, ou un groupe de personnes, sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. En fait, personne ne sait vraiment qui se cache derriÚre ce nom.

  2. Le 22 mai 2010 a eu lieu le premier achat en bitcoin. Laszlo Hanyecz acheta ainsi deux pizzas de chez Papa John’s pour 10 000 Bitcoins. Aujourd’hui, cela reprĂ©sente environ 300 millions d’euros.

Si l’histoire des cryptomonnaies vous intĂ©resse, vous retrouverez toutes les dates importantes dans cet article.


Je vais m’arrĂȘter ici.

Cette newsletter est dĂ©jĂ  bien dense et un avion m’attend.

À trùs vite, au Costa Rica, pour un nouveau challenge,

Ulysse


Le saviez-vous ?

  • Vous pouvez explorer un atelier d’introspection pour apprendre Ă  vous connaĂźtre.

  • Vous pouvez rĂ©server un coaching pour dĂ©passer vos barriĂšres mentales.

  • Vous pouvez suivre les backstages des 100 challenges Ă  travers le monde sur Instagram.

  • Vous pouvez lire toutes les newsletters dans les archives.

  • Vous pouvez soutenir le projet sur Patreon et accĂ©der Ă  des contreparties.


Quelqu'un vous a envoyĂ© cet article ? Cette personne vous estime ! Abonnez-vous pour recevoir les prochaines Ă©ditions.