Challenge #18 : Taper 100 mots/minute au clavier

En 5 jours ⌨️

Jambo !

Ici Ulysse, en direct de Zanzibar.

À quelle vitesse écrivez-vous au clavier ?

👉 Passer un test ici 👈

Résultat, en mots par minute (MPM) :

< 26 : Vous êtes probablement né il y a longtemps. 🦖
26 - 35 : C’est lent. 🐌
36 - 45 : Tout juste la moyenne. 🐇
46 - 65 : Not bad. 🐎
66 - 80 : Belle pointe de vitesse. 🚗
> 80 : La classe. 🚄
> 200 : Le record du monde n’est plus si loin - Go for it ! 🛸

La moyenne est à 40 MPM.

J’imagine qu’il doit y avoir un biais lié à l’âge, étant donné que nous ne sommes pas tous nés avec un clavier d’ordinateur entre les mains. Nous reviendrons sur les statistiques (surprenantes) dans la troisième partie de la newsletter.

Mon niveau initial se situait vers ~80/85 MPM.

J’ai probablement appris plus jeune quand je jouais aux jeux vidéo. Lorsque je n’étais pas sur des serveurs vocaux, il fallait écrire vite pour communiquer (rager) sur Counter Strike ou League of Legend.

ss mid - blue up - gank bot plz - noob jungler afk

Les vrais savent.

Bref, je me suis lancé le challenge d'atteindre 100 MPM.

+20 MPM, cela ne semble pas si ambitieux.

Pourtant, ce dernier gap est le plus difficile à passer (comparé par exemple au passage de 40 à 60 MPM). C’est un peu le même principe que lors du Challenge #9 : Résoudre un Rubik’s Cube en 1 min.

De plus, j’ai dû revoir complètement ma manière d’écrire pour y arriver.

À mon premier essai avec la nouvelle méthode (détaillée plus bas), j’ai atteint 35 MPM.

On parle maintenant de tripler la vitesse pour atteindre l’objectif. Le challenge a pris une autre tournure des plus intéressantes !

Comment perdre une mauvaise habitude pour en construire une nouvelle ? Voilà le sujet caché de cette édition.

Il m’aura fallu 5 jours, en m’entraînant moins d’une heure par jour, pour y arriver.

De nombreux craquages, des plans aériens épiques de Zanzibar et une tentative de record du monde vous attendent dans cette vidéo !


Les key learnings pour taper 100 mots/minute au clavier

Vous avez 10 doigts, profitez-en !

Placez-les par défaut comme ceci :

Sur les touches F et J, vous remarquerez de légers repères en relief. Ils servent à replacer les index sans regarder le clavier.

Forcez-vous à respecter cette disposition et à ne pas regarder votre clavier.

Au début, ce sera très bizarre et vous allez perdre en vitesse.

À terme :

  • Vous irez plus vite.

  • Vous ferez moins de va-et-vient entre l’écran et le clavier avec les yeux.

  • Votre cou vous remerciera.

Quelques sites pour s’entraîner :

Profitez également de chaque mail pro et des messages à vos amis pour vous entraîner.

Écrire vite est un skill très utile que vous ne perdrez jamais.

[Astuce]

Quand je travaillais en startup et que j’écrivais beaucoup de mails récurrents, j’utilisais l’extension chrome Gorgias Template. Elle permet d’assigner des textes pré-écrits à des raccourcis claviers dans vos mails.


Pour aller plus loin

La vitesse de frappe la plus élevée jamais enregistrée était de 216 MPM par Stella Pajunas en 1946, à l'aide d'une machine à écrire électrique IBM. Solide.

Une autre dactylograpide, c’est Barbara Blackburn qui a tenu une moyenne de 150 MPM pendant 50 minutes avec une pointe à 212 MPM.

D’ailleurs, j’ai trouvé une pépite : une pub Apple (1984) ou elle apparaît et vante les mérites de l’Apple IIc.

It is so smart that it even can check to see if I made any mistakes.

Hum… Mon MacBook Pro n’est pas aussi performant.


Si vous perdez vos bras (ça peut arriver), je vous conseille d’utiliser votre nez. M. Vinod Kumar Chaudhary a réussi à taper 103 caractères avec son nez en un peu plus de 43 secondes soit ~2,4 touches par seconde !

Le temps le plus rapide pour taper l'alphabet est de 3,37 secondes, réalisé par l’Indien SK Ashraf en 2017.

Je me suis amusé à la fin de la vidéo à taper l’alphabet à l’envers (avec un espace entre chaque lettre pour recréer les conditions du record).

Mon temps : 5,8 secondes - Le record n’existe pas dans le site Guiness World Records. Il y a seulement celui avec un “tablet computer” et le temps est de 6.82 secondes.

Laissez-moi rêver.


Et puis, il y a ceux qui se fichent des records.

En me perdant sur YouTube, j’ai trouvé ce gars. Next level.

Ce commentaire m’a plié :

Google doesn't actually have a text-to-speech algorithm, it's just this guy writing everything down.


Quelques données issues du site Ratatype :

  • Les garçons taperaient plus vite que les filles avec une moyenne de 44 vs 37 MPM.

  • La précision moyenne est d'environ 92 %, soit 8 erreurs pour 100 mots tapés.

  • La précision souhaitée pour des professionnels de la frappe est d'environ 97 % ou plus.

  • 65 % des personnes qui apprennent à taper plus rapidement ont moins de 24 ans.

  • La vitesse de frappe moyenne est l'une des compétences clés sur un CV.

  • Écrire vite peut aider les jeunes à obtenir de meilleurs résultats d'études.*

* Pour appuyer ce dernier point, je pense que c’est lié au fait de pouvoir être plus concentré sur les explications du prof. En prépa, j’avais souvent un tableau de retard et je perdais naturellement en compréhension. Aujourd’hui, les ordinateurs/tablettes se démocratisent sur les bancs de l’école. Imaginez l’avantage compétitif à écrire deux/trois fois plus vite !


La disposition QWERTY (et AZERTY qui en dérive) est un héritage des contraintes de conception des premières machines à écrire.

Selon Wikipedia :

Elles permettent de pallier des insuffisances mécaniques : les touches des digrammes fréquemment tapés ont été éloignées au maximum afin d’éviter que les percuteurs se bloquent lors d’une frappe rapide (contrairement à un mythe répandu, ce choix avait tout de même pour effet d’accélérer la frappe sur les machines à écrire, pas de la ralentir).

Il existe d’autres dispositions plus récentes telle que le Dvorak (du nom de son inventeur August Dvorak) qui se base sur l’analyse fréquentielle des caractères trouvés dans un corpus de textes en anglais.

L’idée de Dvorak, c’était de :

  • maximiser l’alternance des mains lors de la frappe ;

  • répartir les touches de façon équitable sur les deux mains (ambidextrie) ;

  • utiliser en priorité la rangée centrale, puis haute, puis inférieure ;

  • en cas de non-alternance des mains sur un digramme, diriger la frappe vers le centre du clavier ce qui sollicite davantage les doigts les plus habiles à savoir l’index et le majeur.

La disposition simplifiée du Dvorak anglais :

Il existe d’ailleurs un Dvorak canadien français.

Vous pouvez aussi jeter un œil au ZHJAYSCPG, Bépo ou Marsan.

Fun fact : Si ces dispositions alternatives n’arrivent pas à s’imposer malgré leur efficacité, c’est que nous avons pris l’habitude du QWERTY/AZERTY.

Imaginez la polémique si le prochain MacBook sortait avec une disposition de clavier différente.

Pour ce qui est du reste du monde, il existe un tas de claviers selon les langues. Vous pouvez les retrouver dans cet article Wikipedia.

Voici par exemple le Thaï :

Et alors pour le chinois… C’est un sacré bordel !


Je vous laisse sur un film : Populaire.


À très vite, pour un nouveau challenge,
Ulysse


Le saviez-vous ?

  • Vous pouvez explorer un atelier d’introspection pour apprendre à vous connaître.

  • Vous pouvez réserver un coaching pour dépasser vos barrières mentales.

  • Vous pouvez suivre les backstages des 100 challenges à travers le monde sur Instagram.

  • Vous pouvez lire toutes les newsletters dans les archives.

  • Vous pouvez soutenir le projet sur Patreon et accéder à des contreparties.


Quelqu'un vous a envoyé cet article ? Cette personne vous estime ! Abonnez-vous pour recevoir les prochaines éditions.